top of page

L'école et les diplômes : Une voie super lente vers la richesse


Lorsque j'étais au lycée, mes parents ainsi que la société à travers mes éducateurs me murmuraient chaque jour à l'oreille : ''Voici le programme qui te permettra de vivre heureux et épanoui sur cette terre''.

1- Va à l'école

L'école est la clé du succès.


2- Étudie en étant concentré uniquement sur les études.

Impossible de poursuivre deux lièvres à la fois.


3- Obtient des hauts diplômes

Puisque plus tu monteras mieux sera ton bonheur. Un truc du genre Bonheur= Qualité des diplômes + Richesses


4- Fais des économies (environ 10%) de tes revenus

N'hésite pas à toujours acheter les produits les moins chers du marché parce que même s'ils ne sont pas toujours les meilleurs, ils te permettront de faire des économies. Ne prends pas la première classe, car lorsque l'avion arrive, tout le monde arrive au même moment.


5- Fais des heures supplémentaires au boulot

Afin de mériter des bonus sur le salaire


6- Vie en dessous de tes moyens

Afin de faire des économies


7- Construit une maison

Tu y vivras tranquillement


8- Trouve-toi une épouse et faites des enfants

Tu vas passer le témoin aux enfants afin qu'ils continuent là où tu vas t'arrêter.


9- Apprends à tes enfants les mêmes règles

C'est ce qu'on va appeler : éduquer les enfants


10- Prend ta retraite lorsque tu seras fatigué et attend la mort en paix


Voilà les conseils que nous avons reçus de nos parents, le problème est que c'est trop lent. En bref, tu deviens riche lorsque tu n'as plus grand-chose à faire avec l'argent. Tu utilises ton argent pour entretenir une santé que tu avais souvent détruite afin de faire des économies. Nous avons même continuellement payé pour recevoir des cours de mensonge dans des lycées et collèges. Les enseignants eux même sont généralement les plus tristes et pauvres. Pourtant, ils veulent produire des personnes heureuses.

Le jour où j'ai vraiment réalisé que ce scénario ne marche plus, je ne saurais vous dire l'électrochoc que j'ai reçu.

Malheureusement, c'est un mode de pensé franchement répandu en Afrique et surtout au Cameroun. Nous sommes en fait programmés pour être riche lorsqu'on ne peut plus se faire plaisir avec notre argent. Ceci fais que nous bloquons pratiquement tout ce qui pourra nous faire sortir de la galère sans nous rendre compte. Je pense à une sœur du Cameroun qui avait besoin d'un téléphone et lors d'un de mes voyages, je lui ai gardé un téléphone, le parfum qu'elle aimait le plus et un autre petit cadeau. Malheureusement elle a décidé de manifester sa colère en évitant de me rencontrer. Je n'ai pas pu lui remettre son paquet. Nous prenons des décisions contraires à nos objectifs.


Cette voie lente prend tellement du temps pour aboutir et contrairement à ce qu'on vous dira, elle est plus risquée que l'entrepreneuriat.

Lorsqu'on conduit sur cette voie lente, on accepte des sacrifices de ses années de jeunesse avec l'objectif de mieux vivre plus tard. C'est un plan hasardeux, car il s'étend sur trop de temps. Vous vendez 5 jours d'une semaine de 7 jours et vous ne restez qu'avec 2 jours. En plus, une pandémie, un licenciement peut rapidement vous mettre dans les problèmes.

Je peux vous en parler puisque j'ai commencé par suivre ce plan. Vous savez l'un des comportements de la voie lente, c'est d'augmenter sa valeur personnelle (ceci peut signifier, continuer les études pour mériter un salaire plus élevé). C'est ce que je faisais en Turquie lorsque j'ai eu ma clac. J'avais presque terminé mon doctorat lorsque j'ai lu le livre : ''L'autoroute du millionnaire'' de MJ Demarco qui donne tous les détails sur ce que je suis en train de vous dire. Ce livre m'a fait comprendre que je sacrifiais mes rêves à l'autel d'un statut de Docteur académicien sérieux qui va travailler dans un bureau, un laboratoire et donner des cours dans des universités.

Alors j'ai décidé de sortir de cette voie lente. Depuis, j'ai lâché la carte de crédit, je paye tout avec des fonds propres, j'ai commencé pour des raisons purement professionnelles à voyager en Business classe, ce que je ne pouvais pas faire avant, bref, il y a encore pleines des choses à dire. Cette année, je vais t'aider à suivre ton chemin hors des chantiers communs.




37 vues0 commentaire

Comments


bottom of page